dimanche 26 juillet 2015

Dans ma boîte aux lettres (64)


Coucou les loulous!!

Cette semaine aura été bien occupée, vous vous en doutez, mais j'ai tout de même reçu de belles choses.

Les Presses de la Cité m'ont envoyé ceci


1918. Après la guerre, la vie reprend peu à peu son cours normal dans la vallée des Eaux-Claires. Faustine, institutrice dans un orphelinat d'Angoulême, doit bientôt épouser Denis Giraud, riche héritier du domaine de Ponriant. Pourtant, elle est restée très attachée à Matthieu, avec qui elle a grandi. Alors qu'émerge un monde nouveau où apparaissent téléphone, électricité et progrès en tout genre, l'existence de Faustine se révèle parsemée d'embûches et de surprises. A l'aube des Années folles, Faustine et les siens chercheront leur voie, au risque de se perdre.

L'édition De Borée m'a envoyé ce livre


Une « tête de bois » - c'est la signification de son nom - mais une tête bien faite ! Ainsi pourrait-on présenter Anna Pencoat. Rejetant le destin tout tracé par sa mère, à commencer par un mariage arrangé avec ce bougre de Yann, Anna quitte les travaux des champs pour poursuivre ses études. Elle va être aidée en chemin par Rose, la nouvelle institutrice, Constance, une citadine passionnée de mode, et sa tante Blanche, ouvrière en première ligne des luttes sociales. Toutes trois vont la guider et la soutenir dans sa soif d'apprentissage et son désir d'une vie meilleure. Mais qu'est-ce qui pourrait arrêter Anna ?

J'ai gagné un livre à un concours qu'organisait Pampounes pour les 4 ans de son blog



Le 26 mars 1962, lors de la tristement célèbre fusillade de la rue d'Isly, Aurore, six ans, voit sa mère Edwige mourir devant ses yeux. La foule la sépare de son père, le Dr Olivier Mollkirch, lequel, blessé à la tête, plonge dans le coma. L'enfant, sous le choc, ne se rappelle pas son nom de famille et les religieuses qui la recueillent ne parviennent pas à retrouver son père. Elles l'envoient donc en France où un brave couple de paysans, Charlotte et Augustin Cubizolles, l'adopte. À l'adolescence, Aurore n'aura de cesse de rechercher son père. C'est pourtant le plus grand des hasards qui les fera se retrouver…

Et vous, qu'avez-vous découvert?

4 commentaires:

  1. Je ne connais aucune de tes acquisitions, j'espère qu'elles te plairont.
    Bonnes lectures

    RépondreSupprimer
  2. je te souhaite de très belles lectures

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connais pas mais bonne découverte !

    RépondreSupprimer