jeudi 25 février 2016

Mamie cherche les embrouilles de Mario GIORDANO


Edition: City policier
Nombre de pages: 317 pages

Résumé: A tout juste 60 ans, mamie Poldi est fatiguée : tout ce qu’elle veut, c’est aller quelque part au soleil pour terminer sa vie. Donc, direction la Sicile, la terre natale de Peppe, son défunt mari. Là, le soleil brille, la nourriture et les vins sont délicieux et sa belle-famille respire la joie de vivre. Difficile de se résigner à mourir… Quand Valentino son jeune jardinier est assassiné, Mamie Poldi décide de démasquer le meurtrier. Elle se lance dans une folle enquête où elle croise des membres de la Mafia, l’excentrique descendante d’une famille d’aristocrates français et une foule de personnages plus ou moins recommandables… Et, malgré les intimidations, pas question de renoncer. Même quand le beau commissaire Montana se montre très contrarié de la voir fourrer son nez partout où elle ne devrait pas…La première enquête de Mamie Poldi, une enquêtrice de choc délurée : irrésistible !


Mon avis : Poldi  est bavaroise. Mais à l’âge de la retraite, elle n’a qu’une seule obsession : partir en Sicile, là d’où vient son défunt mari, pour y vivre ses dernières dans une maison avec vue sur la mer.

Embarqué dans le voyage, son neveu retrace l’histoire de tante Poldi dès son arrivée en Sicile.

Caustique, franche, sensible sans en avoir l’air, et toujours décidée de ce qu’elle veut faire, voilà que tante Poldi se retrouve en train de faire des recherches quant à ce qui est arrivé à son jardinier, Valentino.

Elle retrouvera celui-ci dans une position qui ne l’arrange pas. Bref, elle décide d’enquêter, et au diable ce que son entourage peut en penser, elle trouvera par elle-même qui a mis fin à la vie de son petit jardinier.

Poldi est extraordinaire. La soixantaine, une langue bien pendue, aucune pudibonderie, ni de sensibilité excessive, et dotée d’une volonté à toute épreuve ! Elle est détonante, alcoolique à ses heures, et ne jugeant pas que cela soit un problème. J’ai ri à de nombreuses reprises, et les expressions du neveu sont imaginatives et hautes en couleur.

J’ai trouvé dans ces pages un vrai décor de Sicile : les habitudes siciliennes, les modes siciliennes, les repas siciliens. Je me suis complètement plongée dans cette façon de vivre.

Je pense qu’il y aura d’autres enquêtes de tante Poldi, à ma plus grande joie, parce que j’aurai grand plaisir à la retrouver, vraiment.

Points attribués : 9/10
Je remercie l’édition City pour cette lecture haute en couleur

Il vous tente?

1 commentaire:

  1. Je ne connaissais pas mais tu m'as donné envie d'embarquer avec Poldi :)

    RépondreSupprimer