samedi 20 septembre 2014

Dans ma boîte aux lettres (22)

J'ai été bien gâtée encore cette semaine. Ma boîte aux lettres a été bien remplie

D'abord l'édition Hors Collection m'a envoyé deux merveilles

Les monstres existent. Ils sont parmi nous, prêts à frapper. Cruels autant qu'imprévisibles, les prédateurs humains ressemblent au voisin, à l'ami, au passant qui se fond dans la foule. Leur apparence ordinaire ne trahit pratiquement jamais leur esprit malade.
Certains ont décidé de consacrer leur vie à la traque des tueurs en série. Ils étaient médecins, journalistes, policiers... Un jour, leur route a croisé celle d'un meurtrier atypique, plus abominable que les autres : ils ont été confrontés au Mal à l'état pur. Un choc puis un engrenage irréversible a bouleversé leur destin.

Comment devient-on capable de pénétrer et comprendre les plus terribles esprits criminels ? Faut-il avoir des prédispositions particulières, des facultés à la limite du parapsychique ?
Pour le savoir, il faut passer derrière le miroir. Véronique Chalmet a franchi le pas. Elle est allée au devant des ces professionnels hors du commun. Ils lui ont raconté leurs parcours mais aussi la nécessaire et terrible intimité qu'ils ont entretenu avec leurs sujets d'étude.


Quelle petite fille n'a pas rêvé de devenir danseuse ? Ces corps harmonieux et légers, semblant s'élever sans efforts dans les airs, évoquent un univers onirique et merveilleux. Mais pour accéder à cet équilibre esthétique parfait, à cette technique complexe et exigeante, des années de travail acharné sont nécessaires. La sélection des jeunes enfants est impitoyable, les années de formation sont parsemées de concours, de répétitions inlassables, d'efforts physiques intenses, de larmes, parfois...
Claude Bessy, de par sa double expérience de danseuse et de pédagogue, lève le voile sur cet univers peu connu du grand public, et nous révèle tous les secrets de l'apprentissage des élèves, de la vie communautaire d'un corps de ballet, de la création d'un spectacle, de la solitude de l'artiste, des sentiments exaltés de l'étoile.
Jacques Moatti a photographié pendant plus de 20 ans les danseurs de l'Opéra de Paris, mais aussi le San Francisco Ballet, le Ballet de Pékin, la compagnie du XXe siècle de Maurice Béjart... Ainsi a-t-il a pu suivre les débuts d'Aurélie Dupont, de Marie-Agnès Gillot, de Manuel Legris, de Laurent Hilaire ou encore de Nicolas Le Riche. Tous ces danseurs étoiles ont été formés à l'École de danse de l'Opéra de Paris, dirigée, alors, par Claude Bessy.

C'est un domaine que je ne connais pas vraiment, et que j'ai hâte de découvrir


Les légendes en Avotour racontent qu'hommes et fées vécurent en parfaite harmonie jusqu'au jour où un interdit fut transgressé. Les fées choisirent alors de disparaître aux yeux des hommes.

Le début de la saga d'Aila vous entraîne dans la vie trépidante d'une jeune combattante dont l'avenir bascule lorsqu'elle se découvre capable de passer dans le monde oublié des fées.
Tandis qu'une menace projette son ombre terrifiante sur le royaume, Aila va devoir affronter un destin de plus en plus pressant. Saura-t-elle s'y opposer ?

Sensible et complexe, Aila offre une dimension humaine à ce monde fantastique et éveille en nous l'héroïne ou le héros que nous ne serons jamais.

Une fois en main, vous dévorerez sans retenue tous les chapitres de cette superbe aventure.

Et vous, quelles sont vos découvertes?

5 commentaires:

  1. Je ne connais pas ces romans . La couverture d'Aila est originale.
    Bonnes lectures.

    RépondreSupprimer
  2. je ne connais pas mais je te souhaite de très belles lectures

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connais pas tes réceptions... Bonnes lectures !

    RépondreSupprimer