dimanche 8 mai 2016

Dans ma boîte aux lettres (105)


Coucou les choux!!

Comment allez-vous?

Ma semaine a bien commencé, elle aura été égayée dès le début. Je vous montre?

L'édition Nathan jeunesse m'a envoyé un joli petit album tout rose


A quel âge on peut tomber amoureux ? Faut-il vraiment des chaussures spéciales pour faire le premier pas ? Que se passe-t-il vraiment pendant le premier baiser ? Pourquoi l’amour donne parfois des ailes, parfois le vertige ?
Françoize Boucher, avec les conseils de la spécialiste mondialement connue Docteur Love, répond à toutes les questions cruciales sur l’amour avec un grand A, même quand tout ne marche pas comme sur des roulettes.

L'édition Kennes m'a envoyé trois livres


Le Capitaine Static, un tricheur ? Mais quelle mouche a piqué Van de Graaf, le petit génie de l’école ? Lui qui est d’ordinaire si timide, le voilà qui met ses puissants neurones au service de sa vengeance. L’héroïque Capitaine Static aurait-il fait son dernier TIC ?


On m'appelle l'allumette. J'ai les oreilles en portes de grange. Mes parents ont oublié que j'existe. À part ma cousine Zabeth, je n'ai pas d'amis. Mais tout ça va changer ! Le jour où quatre garçons diaboliques tentent de frotter mon visage avec du papier sablé pour voir si je suis une vraie allumette, un jeune inconnu bien mystérieux se porte à mon secours. Mon nouvel ami n'est pas un garçon ordinaire. Il m'appelle par mon prénom : Zoélie. Il ne se moque jamais de moi. Et il a besoin de mon aide.


Adolescente rebelle et obstinée, Senna brave les interdits depuis le décès de sa mère. Elle ne fréquente plus les mêmes amis, rentre tard le soir et se fait souvent renvoyer de l’école. Ses relations avec son père se dégradent. Pourtant, Senna a d’autres inquiétudes : une marque hideuse et boursouflée s’étale sur son dos, elle entend des voix effrayantes et a parfois l’impression d’être surveillée. Ses écarts de conduite vont également l’amener à rencontrer Ian, un garçon sombre au comportement étrange. Sa vie va alors prendre une tournure inattendue...

Nathan jeunesse m'a envoyé un petit album

À la colonie de vacances Tralala, c'est la catastrophe : le boulanger n'est pas passé ! Pour tromper leur faim, le directeur envoie Poucet et ses amis chercher un trésor dans la forêt. Mais les garçons se perdent…

Les Presses de la Cité m'ont envoyé un roman qu'il me tarde de découvrir

1931. La crise frappe de plein fouet la petite ville de Byfell, aux environs de Newcastle. Criblé de dettes et rongé par l'alcool, Harry Magee se suicide, laissant derrière lui une famille démunie et un épais mystère. Amenée à subvenir aux besoins de sa famille, Clara, sa fille aînée, est propulsée bien malgré elle dans le monde des adultes. Malgré la tourmente, elle continue de rêver au frère de sa meilleure amie, Frank Lewis, dont elle est éprise en secret depuis des années. Patience, sa mère, préférerait à Frank Vinnie Craven, l'homme d'affaires qui tente de conquérir sa fille. De sorties en dîners de gala, le tourbillon de mondanités dans lequel il entraîne Clara laisse miroiter à la jeune femme une existence de rêve. Mais, une fois mariée, elle découvre le véritable visage de cet homme manipulateur, de plus en plus influent au sein du parti fasciste britannique.

Et enfin, pour ma fête des Mères, mon chéri m'a offert l'un des livres qui me faisaient de l'oeil


Chicago. Début des années folles.
Le Syndicat du crime n'est pas qu'une affaire d'hommes, il se conjugue aussi au féminin.
Elles sont fugueuses, frondeuses, parfois meurtrières, mais toujours rebelles. Elles s'appellent Mary Josephine Capone alias Mae, Ada et Minna Everleigh, les Impératrices du vice, Margaret Collins, la Fille au baiser mortel, Louise Rolfe, l'Alibi blond, Bonnie Parker, laJuliette au revolver, ou encore Virginia Hill, leFlamant rose : elles sont les compagnes d'infortune comme de gloire d'Al Capone, Clyde Barrow ou Bugsy Siegel, barons noirs des années de plomb qui ont fait trembler l'Amérique.
Traquées par le légendaire patron du FBI John Edgar Hoover, muses de la prohibition et de ses fêtes décadentes, elles n'ont rien à envier aux gangsters, l'intelligence et les talons hauts en prime.
Le crime ne paie peut-être pas, mais il séduit toujours. A partir d'archives déclassifiées du FBI et d'Alcatraz, de journaux de l'époque, d'entretiens avec des descendants et de documents inédits, Diane Ducret dévoile avec le talent qu'on lui connaît l'intimité de celles qui ont choisi d'être des Lady Scarface, à la vie à la mort...

6 commentaires:

  1. je ne connais pas mais je te souhaite de très belles lectures et de jolies découvertes

    RépondreSupprimer
  2. et bien ... jolie semaine !
    La couverture de métamorphose est intrigante
    bonnes lectures

    RépondreSupprimer
  3. Bonnes découvertes et beau dimanche :)

    RépondreSupprimer